Instruction en famille, à quoi ça ressemble ?

Instruction En Famille (IEF), école à la maison, homeschooling : autant de termes qui désignent le fait d’instruire ses enfants soi-même. Une pratique qui séduit environ 24 000 familles en France. Nous avons discuté avec deux familles et notamment avec Christine, maman de deux enfants ; et Audrey, maman de cinq enfants, pour en apprendre davantage sur leur expérience…

🤔 Les raisons du choix de l’Instruction En Famille (IEF)

Plusieurs raisons peuvent vous motiver à choisir l’IEF. Pour Christine, il s’agissait avant tout du « plaisir d’être avec les enfants et de les voir évoluer ». Chez Audrey, l’aînée a déjà été à l’école en maternelle mais cette situation n’a pas duré car le système scolaire « ne correspondait pas à sa personnalité un peu atypique ».

Vous l’aurez compris, les explications peuvent être multiples et varient en fonction de chaque petite tribu : limiter le stress de son enfant, respecter son rythme, sa curiosité ou sa volonté par exemple sont aussi des raisons invoquées fréquemment.

Très souvent, dans une même famille, les frères et soeurs font tous école depuis chez eux. « Au niveau du rythme, ce serait trop compliqué de s’organiser si certains étaient à la maison et d’autres à l’école. » nous explique Audrey, dont les cinq enfants sont tous en IEF. Quitte à endosser le rôle de l’instit’, autant le faire pour tout le monde !

☝️La procédure

Avant de vous lancer, vous devez savoir que l’instruction est obligatoire pour les enfants de 3 à 16 ans. C’est pourquoi, il faut « envoyer une lettre à la mairie et au rectorat à chaque début d’année scolaire ». Dans cette logique de devoir de l’éducation, des contrôles académiques sont effectués chez les familles adeptes du homeschooling. « La mairie fait un contrôle tous les deux ans et le rectorat tous les ans. On nous pose des questions personnelles et les enfants doivent effectuer des exercices pour s’assurer du bon avancement de l’apprentissage des notions clés », nous explique l’une des mamans. Eh oui, comme les enseignants, vous n’échapperez pas à l’inspection !

L’autre maman nous précise qu’« il y a eu beaucoup d’évolutions dans les contrôles au fil des années. Les lois ont évolué, avant, l’apprentissage était plus libre. Maintenant, les contrôles sont un peu plus exigeants ». L’occasion pour nous de mentionner que les inspecteurs peuvent demander le retour à l’école de l’enfant si les contrôles ne sont pas concluants au bout de plusieurs tests. Mais pas de panique, en général les familles s’en sortent très bien et ce genre de cas n’arrive que rarement.

👩‍🏫 Préparation (ou non) des cours

Plusieurs méthodologies d’apprentissage à la maison existent. Encore une fois, c’est différent pour chaque famille, car “il y a autant d’IEF que de famille” ! Certains choisissent des méthodologies reconnues (Montessori, Freinet, Steiner,…), d’autres préfèrent suivre le programme de l’Education Nationale, ou encore faire de l’unschooling : à chacun ses préférences.

Les deux mamans que nous avons contactées se reportent régulièrement aux programmes afin de proposer des trames de travail pour les enfants et ainsi ne pas créer trop de décalage entre les enseignements officiels et les leurs. Pour autant, elles les mettent en pratique différemment, utilisant leurs propres idées, et n’hésitant pas à intégrer des manipulations ou des exemples ludiques. C’est plus facile d’apprendre quand les cours sont interactifs et dynamiques ! 😉

🕓 Y a-t-il des journées types ? 

Chez Christine, un emploi du temps a été défini comme repère, mais il est souvent adapté et rarement suivi à la lettre. Dans la famille d’Audrey, on ne prévoit pas vraiment de planning. Les enfants peuvent travailler un peu tous les jours, même le dimanche, parfois seulement 1h dans la journée : il s’agit plus d’une organisation au jour le jour

Car, finalement, l’enseignement à la maison est constant et chaque situation du quotidien peut se prêter à l’apprentissage : on peut se retrouver à parler des caractéristiques d’une espèce d’oiseau observée au jardin en guise de cours de SVT par exemple ! 

👍 SchoolMouv comme support ?

SchoolMouv peut être, pour les familles qui ont choisi l’IEF, un support utile ! Audrey utilise, par exemple, les cours de la plateforme pour se remémorer des notions qu’elle souhaite aborder avec ses enfants. Elle y ajoute cependant toujours une petite touche personnelle ! 

Les ados qui ont le niveau collège ou lycée, utilisent également SchoolMouv pour se tester en faisant des quiz et des exercices, « c’est une aide précieuse pour eux et ça leur plait beaucoup ».

😶 Des désavantages ?

Le choix de l’enseignement à la maison est souvent vu comme une pratique marginale. Mais avec le temps, les mentalités changent et les familles qui ont choisi ce mode de fonctionnement ont de plus en plus de commentaires positifs de la part de leurs proches qui reconnaissent l’efficacité de leurs méthodes ! 

« Souvent la limite pointée du doigt c’est les problèmes de sociabilisation mais les enfants font des activités sportives, ils rencontrent des gens aussi avec les associations de familles IEF qui existent. L’IEF permet d’être à l’aise avec des gens de différents âges ou milieux. », nous confirme Christine. 

En outre, il peut paraître compliqué d’enseigner des notions différentes à des enfants qui n’ont pas le même âge et donc pas le même niveau. Audrey nous explique qu’il arrive qu’elle traite des mêmes sujets avec ses enfants d’âges différents. En effet, certains cours reviennent au fil des années, les manipulations peuvent donc servir à plusieurs enfants pour l’apprentissage de notions différentes.

🤗 Ce qui pourrait vous convaincre !

D’après les deux familles, l’IEF c’est surtout beaucoup de positif et elles ne regrettent absolument pas ! « L’école est une chance pour beaucoup mais l’IEF est une preuve qu’on peut aussi s’en passer »

Dans les avantages souvent cités, on retrouve le fait de pouvoir s’adapter complètement au rythme d’évolution de son enfant et de fournir un accompagnement individuel et personnalisé pour chacun ! 

Alors, l’IEF ça vous tente ? C’est un pas à sauter, et il sera toujours temps de revenir à un système traditionnel si celui-ci convient mieux à la famille !

Découvrez l’espace de travail que nous avons créé pour votre enfant.

Consultez ses cours et la variété des ressources mis à sa disposition !

6 Commentaires

  1. Bouzar hassina

    Bonjour
    Je suis maman de deux enfants en secondaire et je suis inquiète que leur motivation scolaire diminue ,et qu il ait un retard pour la prochaine année. ce fait je voudrais les aider à finir leur programme mais je ne connais pas leur programme du troisième trimestre .
    Je vous demande de m orienter vers des sites internet qui proposent des cours en rapport avec le programme
    éducatif 2me et 4eme secondaire à quebec .
    Merci pour votre aide

    Réponse
    • SchoolMouv

      Bonjour ! On ne connaît pas du tout le programme scolaire du Québec, donc on aurait du mal à vous dire. Peut-être que vous pourriez vous rapprocher des associations de parents d’élèves si vous avez ça au Québec ?

      Réponse
    • SchoolMouv

      Avec grand plaisir 😉 N’hésitez pas à nous dire quels sujets vous intéressaient dans les prochains articles !

      Réponse
  2. Abdo barreh

    Je suis pere de deux enfants au college cela fait depuis une semaine de plus ,que j’ai essaye de tenter leurs chances pour les accompagner .
    Mais je n’arrive pas a le suivre au rythme de programmes. Comment ça marche ? Comment ça commence? .
    La ou ça s’arrete

    Réponse
    • SchoolMouv

      Bonjour !
      Les enseignants de vos enfants assurent normalement la continuité ! Ils doivent vous transmettre un programme d’apprentissage. N’hésitez pas à leur demander plus de précisions via l’ENT ou par mail.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *